MAMOUT architectes

http://www.mamout.be

Details

Sébastien Dachy
3003111
2013
Gérants
Dachy Sébastien
1987
1. Architecture
Projet 1
Centre Culturel Messancy
Messancy
Le nouveau volume abritant la salle polyvalente et ses fonctions annexes se situe en retrait par rapport à l’ancienne Justice de Paix. Cette implantation, située sur les hauteurs de la plaine, permet de s’intégrer sans toucher au relief existant du terrain. Au sud, depuis la rue, la façade est parfaitement intégrée grâce aux arbres remarquables qui filtrent la vue et séquencent l’implantation. Au nord-est, le bâtiment s’ouvre pleinement sur la vallée, permettant d’une part de dégager la plaine et, d’autre part, d’offrir une vue imprenable depuis le foyer.
La façade vitrée, légèrement courbée, reflète subtilement le site et permet une fusion entre architecture et nature.
La nouvelle construction vient effleurer l’ancienne Justice de Paix pour permettre une connexion fonctionnelle entre les deux bâtiments, mais uniquement au niveau du rez-de-chaussée sur la façade latérale, permettant de laisser le volume existant intacte et parfaitement lisible dans le site.
La structure primaire de la salle est prévue en poutre lamellée collée de réemploi, provenant de chez ROTOR. Le revêtement de sol intérieur est prévu en carreaux de récupération également.
Projet 2
Renier Chalon
Ixelles
Le projet remet en valeur le patrimoine de cette Maison de Maître bruxelloise typique tout en changeant radicalement la manière d’y habiter.
La maison de Maitre bruxelloise typique est traditionnellement construite suivant un plan de 3 pièces en enfilades. Les pièces centrales, privées de lumière directe du jour, sont généralement laissées comme pièces secondaires.
Cette magnifique maison située à Ixelles ne fait pas exception à cette règle.
Le projet, qui vise à transformer les 2 premiers niveaux de cette maison en un nouvel habitat, tire profit de cette configuration.
Les pièces à rue sont parfaitement restaurées dans leur état original, par la conservation de leur volume et la remise en valeur de leur patrimoine.
Les pièces centrales, qui sont sans lumière directe du soleil, sont dématérialisées et transformées en un splendide escalier en demi-niveaux. A la manière de Victor Horta, cet escalier connecte de large paliers–mezzanine, permettant d’accueillir d’autres activités que le simple passage, transformant cet espace en un véritable lieu de vie.
Côté jardin, l’ensemble des planchers et murs, sans valeur patrimoniale, est démoli, et laisse place à de nouvelles structures qui accueillent les chambres. Le niveau du rez-de-chaussée est abaissé suivant un escalier monumental en béton vers le jardin.
Le projet fait intensivement usage de matériaux de réemploi, récupérés dans les démolitions du chantier ou provenant de chez ROTOR (planchers, luminaires, quincailleries, …).
Projet 3
Charles Malis
Molenbeek-Saint-Jean
L’enjeu d’une administration publique est d’être conviviale et accessible tout en étant un modèle d’organisation et d’efficacité.
Dans le projet ‘Charles Malis’, la mise en place du programme se fonde sur les qualités intrinsèques du bâtiment existant – une ancienne ciragetterie.
Le volume en forme de halle abrite l’entrée des visiteurs. Son accessibilité au public est évidente grâce à sa spatialité originale. La salle d’attente est conçue comme l'extension de la rue et de la ville.
Le volume horizontal accueille les guichets et les bureaux. Les guichets, au rez-de-chaussée, sont alignés aux poutres en béton du plafond. Les bureaux, à l'étage, sont reliés par un espace de circulation lumineux.
Une attention particulière est portée sur la restauration de la structure existante en béton et de la façade ornementale à rue. En plus du critère « très basse énergie », le projet inclut des mesures écologiques comme la récupération d’eau de pluie pour les sanitaires et la plantation d’essences locales pour le jardin et la toiture. De nombreux matériaux proviennent du réemploi en économie circulaire comme les pavés en porphyre belge et les luminaires provenant de chez ROTOR.
L’architecture du passé, et spécialement les constructions industrielles, peuvent survivre grâce à leur adaptabilité.
Face à ces éléments structurels qualitatifs de l’architecture, le programme se met en place dans une disposition spatiale évidente. L’architecture puise dans son passé les bases de son futur.
2. Gestion d’entreprise
MAMOUT explore une approche de l’architecture basée sur la multidisciplinarité et la justesse de l’intervention. Nous utilisons la maquette, la recherche graphique et la photographie pour explorer des thèmes comme la lumière, la scénographie et la matérialité.
MAMOUT développe une vision de l’architecture durable tournée autour de l’économie des matériaux. Axé sur la conservation de l’existant et l’usage de matériaux de réemplois en économie circulaire, cette approche nous permet de minimiser l’énergie grise de nos projets tout en apportant une valeur ajoutée inédite à l’architecture. En effet, ces matériaux sont dotés d’un aspect particulier qui sublime le projet et la démarche.
Cet élan de recherche et d’ouverture est associée à une rigueur dans le travail et la gestion d’entreprise.
Au niveau de son management interne, MAMOUT propose une méthode de travail souple. Favorisant le travail à domicile, le car-sharing et l’usage du vélo pour tous ses déplacements, MAMOUT ambitionne d’allier la performance d’une entreprise florissante aux contraintes de la vie contemporaine.
Enfin, MAMOUT développe sa gestion financière comme une entreprise performante. Pour ce faire, ses associés suivent une formation continue chez SOLVAY Entreprises, en vue de comprendre et maitriser les enjeux de la finance, du mangement, du leadership et de la gestion d’entreprise – persuadés qu’une entreprise d’architecture se gère avec autant de performance et de précision qu’une entreprise innovante.
vous souhaitez

vous inscrire aux awards

Découvrez ci-dessous les formulaires d'inscription.

vous souhaitez participer

A LA SOIREE DE GALA

Cliquez ci-dessous et découvrez les possibilités