Nouveau siège d'ORES

archipelago architects

Details

ORES scrl
Charleroi (Gosselies)
2020
3000810
Roland Roquiny
rroquiny@archipelago.be
GEI, MATRIciel, Out Of Office
Projectomschrijving
Le projet de nouveau siège d’ORES constitue une réponse architecturale sobre et cohérente aux défis de la société contemporaine exacerbés par l’émergence de la Covid-19.

Plus de 650 collaborateurs d’ORES bénéficient d’espaces de travail évolutifs et personnalisés, associés à des lieux de convivialité ouverts sur le paysage, reflétant l’engagement de l’entreprise dans le « nouveau monde du travail ».

Le bâtiment quasi-passif a aussi été pensé selon des objectifs de durabilité et de circularité très ambitieux en privilégiant des thèmes comme la modularité, la réversibilité et les énergies renouvelables.

Le projet matérialise une vision d’entreprise engagée et tournée vers l’avenir. Flexibilité, bien-être du personnel et durabilité constituent l’essence d’un projet fédérateur en phase avec les valeurs sociales d’ORES.
Le nouveau siège d’ORES rassemble sur un site unique les services généraux du premier opérateur de réseaux d’énergies wallon, auparavant disséminés dans la région.

Le projet est implanté dans l’Aéropôle de Gosselies. Le rez-de-chaussée, largement ouvert sur des jardins extérieurs, est dédié aux activités communautaires : centre de formation, restaurant et espace consacré au sport et au bien-être. Les bureaux occupent les deux étages supérieurs, liés par un double escalier central pouvant être converti en auditorium.

L’architecture d’intérieur soutient le décloisonnement des services et favorise la collaboration. Le nomadisme est généralisé et la plupart des postes de travail sont libres d’attribution. Les espaces de réunion variés encouragent le travail en équipe et des alcôves d’isolement sont associées aux open spaces pour des tâches qui demandent de la confidentialité.

Les jardins se prolongent entre les ailes du bâtiment, liant les espaces intérieurs et le paysage. A chaque étage, les terrasses offrent une vision panoramique des environs. Les patios diffusent la lumière naturelle au sein des plateaux et constituent des repères spatiaux intuitifs.
L’aménagement intérieur est fluide et modulable. Les espaces de bureau se succèdent sous la forme « d’ateliers » d’une dizaine de postes de travail, personnalisés en fonction de l’activité. Au cœur du projet, la « rambla » traverse l’ensemble des plateaux et regroupe salles de réunion et lieux de rencontre. Des mezzanines lient les trois niveaux du bâtiment, favorisant contacts et échappées visuelles. La lumière naturelle est omniprésente et chacun peut s’installer à l’endroit qui lui convient le mieux. L’espace de travail devient un lieu de parcours et d’échanges, un espace dynamique et ouvert.

L’approche durable a également façonné l’esthétique et la matérialité du bâtiment. Les toitures qui accueillent les panneaux solaires photovoltaïques se prolongent en façade pour relier les étages ; les colonnes de la structure en béton puisent l’énergie géothermique du sol et s’élèvent jusqu’au toit. Des pare-soleils verticaux rythment les façades est et ouest pour garantir le confort intérieur. L’enveloppe et la structure expriment la maîtrise des sources d’énergie renouvelable, à la façon d’un arbre qui, ancré dans le paysage, fait circuler l’énergie entre la terre et le ciel.

Ce projet vise à apporter une réponse architecturale cohérente aux défis de la société contemporaine : offrir un lieu de travail flexible et axé sur le bien-être, tout en minimisant l’empreinte environnementale de la construction grâce à une approche combinant circularité et sobriété énergétique.
Conçus comme un tout, l’architecture et les réseaux techniques soutiennent la flexibilité des espaces et s’inscrivent dans une démarche de circularité.

La trame structurelle modulaire des plateaux est dégagée de toute colonne pour offrir une liberté totale d’aménagement. Espaces intérieurs et extérieurs forment un continuum grâce aux baies vitrées toute hauteur et aux nombreuses terrasses.

Dans le but de minimiser l’impact environnemental des matériaux, les façades sont composées de caissons de bois préfabriqués. A long terme, ces façades modulaires pourront être aisément adaptées ou démontées suivant les usages futurs du bâtiment. Les châssis mixtes en bois et aluminium apportent une atmosphère intérieure chaleureuse tout en garantissant un entretien aisé.

La production de froid et de chaleur est entièrement couverte par un champ de sondes géothermiques associé à des panneaux solaires et des pompes à chaleur.
Le projet atteint le standard quasi passif (Ew 23/ K28) grâce à la combinaison d’une enveloppe performante et de sources d’énergie renouvelable : sondes géothermiques associées à des pompes à chaleur et près de 1.100 m² de panneaux photovoltaïques.

Les façades constituées de caissons en bois préfabriqués et les châssis mixtes bois/aluminium visent à minimiser l’empreinte environnementale des matériaux, tout en offrant une grande capacité d’adaptation pour les transformations futures.

La conception modulaire du projet prend en compte les possibilités d’extension et permet la reconfiguration aisée des plateaux. La reconversion complète du bâtiment a également été prise en compte dès la conception, en rapport avec l’écosystème de l’Aéropôle : espaces de coworking, laboratoires de recherche, etc.

L’implantation vise à minimiser l’incidence sur l’environnement dans le respect du site naturel, en réduisant largement les terrassements et en mettant en place une gestion intelligente des eaux (objectif zéro rejet hors parcelle) à travers un réseau de noues qui rejoignent un plan d’eau en contrebas du site.

Enfin, le bâtiment est reconnu BATEX et est certifié BREEAM ‘VERY GOOD’.
U wilt zich aanmelden

voor de awards

Ontdek hieronder de registratieformulieren

Ontdek de foto's

van vorige edities

Klik hieronder en bekijk de foto's